Blog

Tout savoir sur les implants dentaires. Partie 3 – Le candidat idéal pour un implant dentaire

2017-04-20

Se faire poser un implant dentaire est une intervention sérieuse. Mais comment savoir si on répond aux conditions requises du point de vue santé ? Dans cette partie de notre série d’articles nous allons vous présenter les conseils des dentistes de notre clinique dentaire de Budapest et les précautions à prendre avant et après l’insertion des implants dans votre mâchoire.

La pose de racines artificielles est la meilleure solution de remplacement des dents mais pas pour tout le monde ! Avant l’intervention, il convient donc de s’assurer que le patient réponde bien aux conditions générales de santé.

Une bonne hygiène buccale

Les personnes en bonne santé respectant une bonne hygiène buccale sont les candidats idéaux pour l’implantation dentaire. Il est important de souligner qu’il faut prendre cette hygiène très au sérieux car une gencive environnante saine est la base essentielle de la longévité de vos implants dentaires. Prendre bien soin des racines implantées implique un brossage quotidien approfondi, suivi de l’utilisation du fil dentaire ainsi que des visites régulières chez votre dentiste pour les nécessaires suivis.

Au cas où vous êtes intéressé à en apprendre plus sur la façon de faire vôtre les bonnes habitudes de santé bucco-dentaire avant de vous soumettre à une procédure de chirurgie orale, consultez la partie de notre série contenant des informations supplémentaires

Une quantité d’os suffisante

Il est également essentiel d’avoir une quantité suffisante d’os dans la mâchoire afin que l’implant soit correctement soutenu. Une base stable pour assurer un remplacement de dents à long terme est primordial. Pour que l’ostéointégration puisse se produire en toute sécurité, l’os de la mâchoire doit être épais, ferme et dense. Si vous manquez de masse osseuse, l’implant dentaire aura des problèmes à résister aux forces de mastication ce qui pourrait entraîner l’échec éventuel du remplacement des dents.

Comment estimer que vous avez suffisamment de structure osseuse et de densité dans votre mâchoire pour recevoir l’implant ?

Votre masse osseuse peut être évaluée à l’aide d’une radiographie panoramique dentaire et d’un CBCT montrant une vue 3D du volume de la mâchoire. Seules, ces numérisations faciales permettent au dentiste de voir s’il y a lieu de pratiquer une greffe osseuse ou une élévation sinusale. En gros, cela signifie que les personnes ayant perdu de l’os dans leur mâchoire peuvent recevoir des implants dentaires après ces types d’intervention de chirurgicale orale.

Contre-indications

Il y a cependant certaines contre-indications pouvant augmenter le risque d’échec lors du placement des implants dentaires. C’est pourquoi, il est important que votre dentiste – en collaboration avec un chirurgien-dentiste – évalue l’étendue et la gravité de vos conditions médicales personnelles avant d’entamer la procédure chirurgicale. Cette première consultation comprend d’une part, l’examen global de vos dents et gencives, d’autre part, l’étude de votre histoire dentaire et de votre état de santé général.

Il est important de savoir que les cas suivants ne rendent pas impossible la pose de l’implant dentaire :

La maladie parodontale active

C’est l’un des problèmes les plus courants influençant la pose d’implants dentaires car pouvant être la cause principale de la perte éventuelle des dents et de l’os. La maladie des gencives sévère et active, doit, par conséquent, être traitée avant le placement des implants dentaires. Une fois que vous aurez suivi le traitement adéquat nécessaire, vous pourrez poursuivre votre procédure d’implantation dentaire.

Le tabagisme lourd

Le tabagisme lourd réduit non seulement les chances de réussite du placement des implants dentaires mais peut également, entraver le processus de guérison subséquente – autrement dit, il augmente le risque d’échec éventuel du remplacement dentaire. Cela est dû au fait que le tabagisme restreint le flux sanguin vers les tissus gingivaux entourant les implants rendant leurs intégrations dans l’os plus compliquées.

Les non-fumeurs ou ceux qui sont prêts à arrêter de fumer sont, en revanche, plus susceptibles de maintenir une bonne hygiène buccale surtout si une greffe osseuse s’avère également nécessaire.

Le grincement des dents (bruxisme)

Le bruxisme est une habitude qui peut exercer une pression excessive sur les implants dentaires et entraîner l’échec éventuel de leurs intégrations. Si vous avez tendance à grincer ou à serrer trop fort vos dents, vous recevrez une gouttière pour protéger vos dents et éviter ainsi l’écaillage des couronnes posées sur les implants dentaires.

 

Souhaitez-vous en savoir plus sur les implants dentaires ?

Consultez nos autres articles sur le sujet :