Blog

Qu'est-ce que la pyorrhée et comment la traiter ?

2020-09-14

La pyorrhée est une maladie parodontale grave dans laquelle les ligaments et les os qui soutiennent les dents s’enflamment et s’infectent. C'est le résultat d'une gingivite avancée. La gingivite est une forme bénigne de maladie des gencives qui provoque une rougeur et un gonflement de la gencive, de la partie de la gencive entourant la base des dents du patient.

Au cours de l'inflammation, la gencive se rétracte progressivement de la dent, les fibres de soutien sont détériorées. Résultat : la dent bouge et menace de tomber. La pyorrhée est, par conséquent, une maladie dangereuse ne produisant aucun symptôme notable pendant une longue période.

Gingivite pouvant entraîner une pyorrhée

La gingivite est une inflammation, souvent indolore, du tissu gingival entourant les dents. Les principaux signes de la maladie sont des gencives rouges, enflées et saignantes, un mauvais goût et une haleine désagréable. Une mauvaise hygiène buccale, de mauvaises techniques de brossage (accumulation de la plaque dentaire) et le tabagisme jouent un rôle majeur dans son développement. Dans certains cas, des changements hormonaux, certains types de maladies (leucémie, diabète), des médicaments et une prédisposition génétique sont également associés au développement de la gingivite. Une inflammation non traitée peut provoquer une parodontite, c’est-à-dire une inflammation plus grave. Au stade final de la maladie, une pyorrhée survient pouvant entraîner la perte de dents.

Qu'est-ce qui peut causer une pyorrhée alvéolodentaire ou parodontite ?

Souvent, les patients ne se doutent pas du développement de la maladie car elle ne cause aucune douleur pendant une longue période. Dans la plupart des cas, ils pensent que le saignement des gencives est le résultat d'un fort brossage. Les principales causes de la pyorrhée sont une mauvaise hygiène bucco-dentaire, une mauvaise technique de brossage, des carences en vitamine C et en vitamine D et une carence en minéraux qui affaiblissent le système immunitaire. D'autres facteurs de risque de la maladie peuvent être certains types de médicaments cardiaques et une prédisposition génétique.

Comment traiter la pyorrhée ?

  • Un détartrage et un polissage réguliers sont nécessaires pour éliminer le tartre dur, les aliments piégés et la plaque dentaire, qui peuvent provoquer des caries dentaires et des maladies gingivales. La gencive peut saigner pendant le traitement ou peut être sensible pendant plusieurs jours après la procédure.
  • Il est très important d'apprendre et d'appliquer les bonnes techniques de brossage au moins deux fois par jour. Le fils dentaire aide également à éliminer la plaque dentaire des zones inaccessibles à la brosse à dents.
  • Dans les cas plus graves, une chirurgie et un traitement conservateurs supplémentaires sont nécessaires.
  • En cas de dents qui bougent, le remplacement du tissu osseux manquant (régénération tissulaire guidée) et une couronne peuvent être la solution appropriée.

Comment prévenir la pyorrhée ?

Le brossage des dents en appliquant la technique appropriée – un brossage des gencives vers les dents et uniquement dans ce sens – après chaque repas si possible et l'utilisation du fils dentaire (permettant d’enlever la plaque dentaire des endroits difficiles d’accès) et d'un rince-bouche sont essentiels. Les contrôles dentaires réguliers (recommandés tous les 6 mois) aident également à prévenir efficacement la pyorrhée.